Actuel

soutien oeuvre d'art

Certification SQS

info.delemont@trans-at.ch
032 421 80 80

info.porrentruy@trans-at.ch
032 465 84 40

Littérature

Histoire
Tableau Historique
2006, Les 20 ans
2005, Camp modulaire
2004, Site internet
2002, A Porrentruy
2001, Structure commune
2001, RdR

2000, Soirées Techno
1999, Secteur Soins
1999, Groupe Parents
1998, Prévention
Aller-Retour

1996 Logo & BD 2014
1995, La prévention

1995, Espace Bleu
1994, Sevrage
1994, Camp de ski
1993-95, Publications
1993, Scène ouverte
du Letten, Zürich

1990, La LJT participe à la création de l'Opération Nez Rouge en Suisse.
1988, Jeu ToxiK.O.

Liens

Plan du site

Citation du moment

"J'ai choisi d'être heureux car c'est bon pour la santé"
Voltaire

Menu lateral droit TA Fondation dépendances Résidentiel Clos-Henri Ambulatoire trans-AT

Dernière mise à jour,
le Mercredi, 2 Janvier, 2013 5:27

© 2012 by trans-at.ch

ecrire au webmaster

Infoset Direct

 

 

 

 

 

 

 

 

trans-AT - Histoire Tableau historique - 1998, Prévention, le module "Aller-retour"

Histoire - 1998 Logo trans-AT 1996

Prévention,
le module
"Aller-Retour"

Affiche ISPA inspirée de la campagne zurichoise citée.

Histoire d'un aller - retour.

La L.J.T... intervient au niveau de la prévention à la demande de personnes intéressées par une séance de prévention. Plusieurs concepts de prévention originaux: "Prévention aller - retour", "jeu ToxiK.O.", "jeu de piste" sont proposés.

1. Négociation.

Suite à la demande d'un(e) enseignant(e), nous lui demandons de proposer une "Prévention Aller - Retour" à ses élèves.

Le programme se déroulera en deux temps: l'aller pendant lequel nous rencontrerons les élèves en l'absence de l'enseignant(e) pour discuter, organiser, préparer une soirée - le retour - ou les élèves inviteront leurs parents et leur professeur à s'interroger, à réfléchir, à discuter de toxicomanie, de relation, de communication, etc.

L'enseignant(e) demandera à ses élèves de réfléchir sur quelques thèmes qui leur paraissent importants et devront être traités pendant l'aller. Il (Elle) organisera avec ses élèves l'intendance de la soirée - retour -  accord de la direction, lettre d'invitation aux parents, réservation de l'aula, négociation avec le concierge, disponibilité des chaises, mise à disposition de boissons et pâtisseries réalisées par les élèves (souvent en collaboration avec les enseignant(e)s de l'école ménagère).

La "Prévention aller - retour" ne se réalisera que si les élèves, l'enseignant(e), la direction et les autres partenaires sont parvenu après cette phase de négociation à un accord.

2. L'aller

Les animateurs de la L.J.T. rencontrent les élèves et leur demandent de former plusieurs groupes (3 ou 4) de six ou sept élèves chacun. Chaque groupe devra traiter d'un sujet de préoccupation - thème abordé en classe - à la demande de l'enseignant(e).
Notre travail consistera en partant de ces thèmes qui sont autant de situations, de sentiment ou d'émotion à permettre aux élèves de produire du sens, de construire un discours et de fabriquer des messages.
Nous proposons aux élèves des outils d'animation:  mime, tableaux vivants, atelier d'écriture, création d'affiches, expression théâtrale, jeu de rôles, vidéo clip, etc.
Chaque groupe devra traiter d'un thème différent avec un outil différent.
Nous leur laissons un temps pour choisir un outil puis imaginer leur manière de traiter le thème avec l'outil choisi. Nous travaillons ensuite avec eux, puis ils montrent aux autres élèves le résultat de leur travail. L'aller dure généralement 3 heures.

3. Retour

Nous accueillons les parents avec les élèves et l'enseignant(e) à la porte de l'aula. Nous distribuons à chaque parent une petite carte à jouer sur laquelle est imprimé un symbole. (Il y a autant de symboles différents qu'il y aura de groupes de parents.)
Après les présentations et les salutations d'usage, nous expliquons aux parents comment se déroulera la soirée:

Le premier groupe d'élèves présente sa production. Nous laissons aux parents cinq minutes pour discuter en petits groupe de ce qu'ils viennent de voir, d'imaginer des questions ou des réactions et de nommer un porte-parole au sein de leur groupe pour les transmettre aux élèves.
Une fois le temps écoulé, nous proposons aux différents porte-parole de réagir l'un après l'autre. Les groupe d'élèves qui présenteront ensuite leur production nomment eux aussi un porte-parole et participent à leur tour au débat. Enfin, les élèves qui ont présentés leur production peuvent répondre aux questions et réagir à leur tour aux réactions des parents.

Dès que chaque groupe s'est exprimé, c'est au tour du deuxième groupe d'élèves à présenter sa production.
Pour cette deuxième discussion nous demandons aux différents groupes de parents et d'élèves de changer de porte-parole et il en sera de même après la présentation du troisième groupe d'élèves (ev. quatrième).

Quand toutes les présentations et leurs discussions ont eus lieu. Nous proposons à l'ensemble des participants de prendre la collation préparée par les élèves et de continuer la soirée par une discussion en pleinière animée par nos soins. Le retour dure généralement 3 heures.

R. Zaslawsky

Aller - retour - historique de la démarche

A la Ligue jurassienne, la prévention primaire répond à un mandat de prévention des toxicomanies.

Un sujet sur lequel beaucoup de parents, d’enseignants, d’éducateurs s’interrogent. Ils préfèrent que le sujet soit traité par des spécialistes et attendent des réponses techniques sur les drogues.
Il nous semble important de regarder plutôt vers les différentes raisons qui mènent à la dépendance et non la dépendance en tant que symptôme à réprimer. Définir un modèle de prévention primaire est difficile car l’origine des dépendances est multiple et complexe.
Une approche globale exige le développement de nombreuses activités diversifiées dans les différents milieux de vie : la famille, l’école, les loisirs, la communauté.
L’évolution de ces dernières années nous a appris à reconsidérer le rôle des parents dans les actions de prévention. “Suchtpräventionsstelle” de la ville de Zurich, qui avait entre autre à son actif une magnifique campagne d’affiches diffusée dans toute la ville, s’est penchée sur la participation des parents aux séances de prévention. Leur projet se basant surtout sur l’échange entre enfants et parents . La convivialité était un élément important de la rencontre. A l’époque, notre réflexion nous avait démontré que les parents étaient les grands oubliés de la prévention primaire et qu’il était temps de leur faire une place.
Nous avons été séduits par le projet Zurichois et nous l’avons adopté et adapté à l’environnement jurassien. Nous avons appelés cette nouvelle manière de faire “Prévention aller - retour”.

Gabrielle Devaux

1) Le bulletin d'info de la LJT est consultable au Centre de documentation de trans-AT Delémont & Porrentruy

Texte du Bulletin d'info de la LJT - Idées fausses sur la prévention - Septembre 1995 - Publication René Zaslawsky - Editeur responsable Fernand Poupon, LJT.

En savoir plus sur le Tableau Historique

haut de page
Pour en savoir plus cliquez ici

Histoire en quelques dates…

1986 - Création de la LJT (Ligue jurassienne contre les Toxicomanies

1994 - Création du Bulletin d'infos de la LJT

2004 - Création du premier site internet de trans-AT, service ambulatoire de la LJT

2012 - Création du nouveau site internet de trans-AT, ambulatoire de la fondation-dépendances